REDBOX FÊTE SES 5 ANS - ÉPISODE 1 : LE LANCEMENT...

28/06/2018
Par Charles Arramon

À l’occasion des cinq ans de notre agence, nous vous proposons de revivre les grandes phases qui ont forgé l’histoire de Redbox. Chaque épisode retracera une année. Aujourd’hui, retour sur le lancement, quand tout a commencé.

C’était il y a cinq ans. Le 1er juillet 2013 pour être précis. Ce jour-là, après leur expérience entre 2007 à 2013 dans une agence locale, Charles Arramon et Arnaud Viac, amis depuis le lycée, se lançaient dans la grande aventure. Leur grande aventure : la création de Redbox. « Ce n’était pas seulement pour lancer une boîte. On avait des idées, des projets techniques et l’envie de réaliser un challenge, de monter quelque chose ensemble se souvient Charles. On s’est alors dit, quitte à monter quelque chose, on va monter une SARL. Nous étions jeunes, nous n’avions pas d'emprunt sur le dos et pas d’obligations professionelles. On s’est dit, on va le tenter. » Un de leur premier client, Julien Arthapignet, gérant de la société Acheterduneuf met alors Charles et Arnaud en relation avec les responsables de l’incubateur de la technopole Izarbel à Bidart. Après un premier entretien, Marie-Chantal Duguine leur propose de passer en commission d’entrée à l’incubateur de l’Estia. Face à cette commission, qui impose aux entreprises d’avoir un projet digital innovant, Charles et Arnaud présentent leur volonté de développer un projet sous Symfony. Ils sont reçus avec succès et disposent alors de six mois pour faire leurs preuves dans un petit bureau de 15 m carré.

Redbox, avant SFR

Les bâtiments trouvés, maintenant vient l’heure de choisir un nom. « Red, car le rouge est la première couleur qui vient à l’œil humain justifie Arnaud. On s’était dit qu’en termes de communication, c’était quand même une couleur frappante. » Box sera choisi pour la boîte. À l’époque, entre les Bluebox (magasin de mode), Orange Box (la box d’Orange), Black Box (radio) et autre, Redbox venait de naître. Avant même que SFR ne s’approprie le nom.

Au travail

Au sein de l’incubateur, les deux associés bénéficient de l’aide de Marie-Chantal Duguine, Françoise Narbey, Patxi Elissalde ou Johanne Dascon. Les premiers clients comme Acheterduneuf, Sagec Atlantique, Arteum ou Promopartage arrivent alors. AnimalKeepers est le premier appel d’offres reçu de la part de la CCI et remporté par Redbox. C’est la première plateforme géolocalisée développée par l’entreprise. En 2018, elle est toujours en place, maintenue et compte plus de 2400 utilisateurs.

Projets incubés

Alors que les semaines de 35 heures se font très rares, voire quasi inexistantes, Charles et Arnaud rencontrent d’autres jeunes entrepreneurs dans les bureaux voisins de l’incubateur. Les heures travaillées de nuit ne se comptent pas et, cinq ans après, les souvenirs sont toujours là. « Étant donné que nous n’étions pas salariés, nous pouvions travailler nuit et jour. Quelque chose qui nous a énormément plu, c’est de voir les activités de nuit des projets incubés. À trois heures du matin, il y avait toujours des bureaux allumés. Ça travaillait, ça échangeait sur des technologies avec une cafetière bien remplie et ça, c’était vraiment sympa. »

Charles Arramon
Charles Arramon

Passionné d'informatique, Charles a fondé Redbox en 2013 avec Arnaud après six ans passés dans une agence locale. Analyste développeur soucieux du travail bien fait, il conçoit des applications web et sites internet depuis...

Les articles de la même catégorie
Envoi d'un gâteau Basque dans l'espace

L'équipe de Redbox est heureuse d'apporter sa pierre à l'édifice dans le projet original imaginé par Mathieu Rousset et son...

3ème victoire dans le Homepage Masters

Le collectif Le Labo, dont Redbox fait partie, a remporté vendredi après-midi, son troisième Homepage Masters en quatre ans....

Arnaud Viac : « Pour qu’il soit fort, un logo doit être simple »

En 2013, Redbox voyait le jour et lançait redbox.fr pour promouvoir son image sur le web. Cinq ans plus tard, notre équipe...